• Air extérieur/intérieur
• Etude et analyses d'outils
• Démarches pédagogiques
• Echos des actions

La qualité de l'air : extérieur et intérieur !

Air extérieur :
Les principaux paramètres permettant de caractériser la qualité de l'air moyenne d'une zone sont les teneurs en dioxyde de soufre, dioxyde d'azote, ozone et particules en suspension (inférieures à 10 µm). L'indice quotidien de la qualité de l'air est compris entre 1 (très bon) et 10 (très mauvais), et correspond au maximum des sous-indices calculés à partir des différents polluants précisés ci-avant. On appel cet indice de qualité de l'air, l'« indice Atmo ».



Un air globalement de bonne qualité !
En 2012 et 2013, plus de 70% des indices pour qualifier la qualité de l'air à Blois étaient bons à très bons.

Quelques dépassements de seuil...
En 2012, des problématiques demeurent, mises en lumière avec le renforcement de la règlementation.
Un nouveau dépassement de la valeur limite moyenne annuelle en dioxyde d'azote, désormais fixée à 40 µg/m3), a été atteint à Tours (43 µg/m3) et à Orléans (41 µg/m3) sur les stations de mesures situées à proximité des axes de circulation. Les objectifs de qualité pour l'année 2012 n'ont pas été atteints pour les petites particules (inférieures à 2,5 µm), l'ozone, le benzène et le dioxyde d'azote. Quant aux seuils de recommandation (50 µg/m3/24h) et d'alerte (80 µg/m3/24h) pour les particules inférieures à 10 µm en cas d'épisodes de pollution, ils ont été dépassés (40 jours à Tours et 3 à Montargis) en période hivernale, où la contribution du chauffage est notable. Concernant le Loir-et-Cher et plus spécifiquement la station de Blois, les dernières années ont été marquées par des dépassements concernant les particules inférieures à 10 µm.


Air intérieur :
Nous passons en moyenne 80% de notre temps dans des environnements clos. La qualité de l'air que nous y respirons a également un effet direct sur notre santé. Colles, peintures, enduits, revêtements de sol, meubles, éléments décoratifs sont autant de source d'émanation de substances polluantes.
Les principaux paramètres permettant de caractériser la qualité de l'air intérieur sont les aldéhydes (dont le formaldéhyde), le benzène, le monoxyde de carbone, les composés organiques volatils, les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les oxydes d'azote et les particules en suspension.